France - Badge Pucelle 2 ème RPIMa

DRAGO PARIS 1307 + DEVISE : NE PAS PLIER

€ 18,00
Betaalwijzes

SAS et coloniale : L'insigne du 2e régiment de parachutistes d'infanterie de marine contistue une heureuse conjonction de l'esprit des troupes de marine, dont il reprend un certain nombre d'éléments symboliques, et de celui des troupes aéroportées, en particulier des SAS de la Seconde Guerre mondiale, dont il est imprégné en profondeur. Cest une reprise directe de celui du 2e régiment de parachutistes coloniaux, apparu au cours de la guerre d'Algérie. Hormis plusieurs variantes qui diffèrent par quelques détails mineurs, ses éléments constitutifs fondamentaux n'ont jamais été modifiés.
Une culture parachutiste et commando : L'insigne du 2e RPIMa intègre de nombreux éléments symboliques qui sont des références directes à l'histoire et aux traditions des troupes aéroportées. Cette culture parachutiste tranparaît principalement à travers le parachute de couleur blanche qu'utilisent les personnels. La tradition commando, quant à elle, s'exprime par le poignard chargé de la devise "Qui ose gagne", une des armes propres aux forces spéciales. Aux SAS britanniques l'emblème emprunte également les ailes égyptiennes que l'on retrouve sur l'insigne de poitrine de cette phalnage d'élite.
Une culture troupes de marine : De la coloniale, ou des troupes de marine si l'on préfère, l'insigne du 2e RPIMa conserve l'ancre de métal or sur laquelle viennent poignard et parachute. Enfin, les couleurs bleu blanc rouge sont celle du drapeau national.
"Qui ose gagne" : Cette devise apposée sur le poignard situé au centre de l'insigne, est celle du 2e régiment de parachutistes coloniaux. Elle provient en ligne droite des SAS (Special Air Services).
Définition héraldique : "Parachute blanc ouvert de gueules, chargé d'un poignard bas argent et garde de sable, le tout brochant sur un vol de scarabée d'azur et sur le fer de l'ancre coloniale. La devise "Qui ose gagne" en pal sur la poignée, la garde et la lame".
Homologuation : L'insigne du 2e RPIMa a été homologué par les autorités de l'armée de terre le 22 septembre 1956 sous le numéro G1307.

Meer afbeeldingen